Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine . Heydar Aliyev est confirmé à la tête du pays par les élections présidentielles de 1998, et la majorité lui est assurée une fois encore à l'Assemblée nationale suite aux élections de 2000, dont les résultats sont fortement contestés par l'opposition (et d'ailleurs mis en cause par les observateurs internationaux, sans conséquence réelle pour le pays courtisé pour ses ressources pétrolières). Octobre 1993 : Heydar Aliyev est élu président. Février 1992 : début de la guerre ouverte contre l'Arménie dans la région du Haut-Karabakh. La partie o [...], 1  Mais l'épisode des " 26 commissaires " met rapidement fin à cette tentative fédérale. La plupart des terres agricoles sont irriguées. 1722 : les troupes russes de Pierre le Grand s'emparent de la majeure partie du pays mais sont repoussées par la dynastie safavide. D'autres sites archéologiques disséminés à travers le pays attestent d'une présence humaine précoce : les grottes d'Azikh, dans la région du Karabakh, ainsi que les traces d'habitat structuré, dans la péninsule d'Absheron, datant de plus de 6 000 ans, sont autant de témoignages de l'existence de civilisations avancées dans la région. « AZERBAÏDJAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], L’opposition, réprimée, boycotte les élections dans le pays. Les frontières actuelles de l'Azerbaïdjan ne sont que très récentes, et ne correspondent d'ailleurs pas à la répartition ethnique azérie : les Azéris sont en effet plus nombreux en dehors des frontières du pays, et notamment dans le nord de l'Iran, qu'en Azerbaïdjan. Lire la suite, La capitale et principale ville de l'Azerbaïdjan se situe dans la presqu'île d'Apchéron, au sud-est du pays. 1969 : Heydar Aliyev est nommé chef du Parti communiste azéri. Ce traité reconnaît la division des zones de populations azéries en deux parties : l'une, au nord, deviendra l'Azerbaïdjan, l'autre, au sud, sera incorporée dans l'Iran moderne. A partir de 1225, les invasions venues de l'Est recommencent à déferler sur l'Azerbaïdjan. Au début du XIXe siècle, l'actuelle Georgie est annexée par la Russie qui cherche ensuite à conquérir l'ensemble de la région, de Bakou à Erevan. J.-C. Les Romains mettent alors en place la dynastie des Arshakides, qui assoit sa domination sur une grande partie du Caucase (dont la région est alors appelée " Albanie ", mais qui fait référence aux régions montagneuses du Caucase et non à l'Albanie des Balkans). Les nomades turkmènes, eux-mêmes sous la pression des Mongols, sont les premiers à s'attaquer au pays. Le jeu des alliances est défavorable à la Perse, qui se trouve rapidement évincée d'Azerbaïdjan et contrainte de signer le traité de Turkmenchay, en 1828. C'est un des paysages naturels majeurs d'Azerbaïdjan, situé sur le territoire du Nagorny-Karabakh, une république séparatiste sous contrôle arménien depuis … En 837, la forteresse de Bazz, fief de Babek et de ses hommes, est prise par les troupes arabes, mais Babek parvient à s'enfuir et prend de nouveau la route de Byzance pour tenter de rallier une fois encore l'empereur local à sa cause. L'histoire de l'Azerbaïdjan est récente, mais son drapeau a une longue histoire. J.-C : conquête de la région par les Achaménides. De 1940 à 1991, celle-ci était gérée conjointement par l’URSS et l’Iran […] Lire la suite, Le Groupe d’enquête indépendant concernant les allégations de corruption au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) publie son rapport. Byzance jette ses troupes dans la bataille en 837, mais sans résultat tangible, et l'empereur conclut finalement la paix avec les Arabes qui retournent alors l'intégralité de leurs troupes contre Babek. La population locale porte encore les marques de cette histoire agitée, puisque les Azéris sont un mélange d'ethnies locales aux origines encore un peu mystérieuses, de Turcs, de Perses et, plus récemment, de Russes. L'une d'entre elles sera intégrée à l'Iran, la seconde deviendra l'Azerbaïdjan contemporain. Islamisé au viie siècle par les Arabes, il passe sous domination perse au xvie siècle. 5 Il est remplacé par Heydar Aliyev, qui avait été appelé en renfort et nommé peu avant à la tête de l'Assemblée nationale. Les manifestations se multiplient, ainsi que les pressions politiques. En mars 1918, vingt-six commissaires du peuple bolcheviks parviennent à s'emparer de Bakou, où ils fondent une sorte de commune populaire. Les élections parlementaires de 2010 ont encore confirmé ce pouvoir sans partage dont bénéficie Aliyev. Un Monde de brut, Serge Enderlin, Serge Michel, Paolo Woods, éd. De même, les habitants de la république d'Azerbaïdjan se nomment eux-mêmes " Azerbaïdjanais ", en référence à l'Etat, et non pas " Azéris " en référence à l'ethnie. - amazon 5 avril 2018, https://www.universalis.fr/encyclopedie/azerbaidjan/, Un rapprochement russo-iranien sur fond d'isolement international de l'Iran, ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE histoire de 1945 à nos jours, dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis, Président : Ilham Aliev (depuis le 31 octobre 2003). Sur plus de 800 kilomètres, l'Azerbaïdjan est bordé à l'est par la mer Caspienne. © 2020 Encyclopædia Universalis France.Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. Du VIe au IVe siècle av. Découverte du pays Les plus de l'Azerbaïdjan | L'Azerbaïdjan en 20 mots-clés | Survol de l'Azerbaïdjan | Cuisine azérie | Les personnalités célèbres : Azerbaïdjan |, Infos pratiques Argent | Bagages | Décalage horaire | Électricité, poids et mesures | Formalités, visa et douanes | Horaires d'ouverture | Internet | Jours fériés | Langues parlées | Poste | Quand partir ? Il dépense alors les 25 000 roubles de Ludwig pour acheter une raffinerie, sans même lui demander son avis. Ainsi l'Azerbaïdjan est « le pays du feu » en raison de l'abondance de pétrole et de gaz. Novembre 2005 : les élections législatives confirment la domination du parti présidentiel, mais les résultats sont contestés et donnent lieu à d'importantes manifestations. En septembre 1989, la Cour suprême azérie adopte une résolution sur la souveraineté azérie, la première des républiques soviétiques. L’Azerbaïdjan cherche à diversifier ses partenariats et entretient de bonnes relations avec ses grands voisins (Russie, Turquie, Iran) ainsi qu’avec l’Union européenne, en faisant valoir son rôle de carrefour des voies internationales de transport. D'abord intégré au sein d'une république fédérale de Transcaucasie (avec l'Arménie et la Géorgie) en 1922, l'Azerbaïdjan devient une république à part entière en 1936. La " Révolution orange " n'aboutira pas à un renversement du régime. Le nord a abandonné l'alphabet cyrillique et adopté l'alphabet latin (comme la Turquie) avec l'indépendance. Au début du XIX e siècle, l'actuelle Georgie est annexée par la Russie qui cherche ensuite à conquérir l'ensemble de la région, de Bakou à Erevan. Les petits villages de montagne se désenclavent, les salaires augmentent peu à peu, de même que les dépenses sociales de l'État, permettant de booster la consommation, les industries de l'époque soviétique sont nettoyées ou restaurées avec de nouvelles normes, l'aménagement de chantiers navals promet la création de nombreux emplois dans les années à venir... Pour autant, la manne pétrolière n'est pas inépuisable, et le propre d'un boom pétrolier est d'avoir une fin aussi subite que son commencement. Une zone actuellement dans les frontières de l'Iran, mais de population majoritairement azérie. 2008 : réélection d'Ilham Aliyəv à la présidence du pays. Un grand mémorial leur a été consacré à Bakou (sur la place des 26 Commissaires), et de nombreuses statues à leur effigie ont été érigées dans le pays. À terme, Pékin et Londres pourront être reliés en 12 à 15 jours de voyage via la Turquie, le Caucase et l'Asie Centrale. Situé dans le Caucase du Sud, à la croisée des empires russe, turc et persan, l'Azerbaïdjan est une terre antique où se rencontrent l'Orient et l'Occident. J.-C. Une période de prospérité s'installe sous la domination de ce puissant empire, renforcé par l'apparition de la première religion monothéiste de l'histoire, le zoroastrisme. La limite occidentale de l'Asie est celle qui soulève le plus de problèmes géographiques. Alors que la dynastie safavide s'essouffle progressivement, minée par des luttes internes, la Russie du tsar commence à pointer son nez dans la région. Les Nobel répliqueront avec un premier pipeline vers l'ouest, parallèle au tracé actuel du projet Bakou-Ceyhan ! Jusqu'en 1995, la vie politique azérie est surtout caractérisée par son instabilité. Ce rôle incombera au très jeune Ismayil, devenu chef d'armée à 14 ans pour venger son grand-père : au tout début du XVIe siècle, Ismayil parvient à unifier les khanats d'Azerbaïdjan et devient le premier shah de la dynastie des Safavides. Mai 2012 : après avoir remporté le concours de l'Eurovision en 2011 pour sa première participation, l'Azerbaïdjan accueille la 57e édition à Bakou. 1990). 12 août 2018, Publication du rapport sur la corruption au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Viennent ensuite les Mongols, les fils de Gengis Khan partis à la conquête du monde : l'Azerbaïdjan passe alors sous la domination des Houlagides, qui règnent également sur l'Iran. Des élections, les premières du pays depuis l'indépendance, sont organisées un mois plus tard : cinq candidats sont en piste, et c'est finalement le chef du Front populaire, Abulfaz Elchibey, qui est élu avec 59 % des voix. 2003 : Ilham Aliyev succède à son père à la tête du pays. Le début du XVe siècle voit les premiers affrontements entre sunnites et chiites, qui s'opposent pour le contrôle du sud de l'Azerbaïdjan. Le parcours de 6 km fait le tour de la Vieille Ville et longe le Boulevard. a nécessité un assembla […] Elle pose intrinsèquement et relativement la question de la limite orientale de l'Europe, que l'élargissement politique et économique de l'Union européenne a relancée depuis l'effondrement du bloc soviétique. Le traité de Versailles contraint les troupes britanniques à se retirer d'Azerbaïdjan, mais l'indépendance azérie se révèle de très courte durée. Les Soviétiques contribuent, durant les premières années de l'occupation, à attiser l'irrédentisme azéri en Iran du Nord : un gouvernement autonome d'Azerbaïdjan est d'ailleurs proclamé à Tabriz en 1945. Le taux de participation est de 47,8 p. 100. Le pays partage ses frontières au nord avec la Russie (284 km), au nord-ouest avec la Géorgie (322 km), à l'ouest avec l'Arménie (787 km), au sud avec l'Iran (611 km) et possède un point de contact avec la Turquie (9 km). Après cette date, le terme Azerbaïdjan ne fait plus référence qu'au pays dans ses frontières actuelles. • Comité du tourisme de l'Azerbaïdjan, • France Diplomatie : carte de l'Azerbaïdjan, • Universalis : carte physique & administrative de l'Azerbaïdjan, • Wikimédia : cartes de l'Azerbaïdjan, • Grida : cartes de l'Azerbaïdjan, topographique…, • carte de Bakou la capitale (Bakı) (en russe), • carte générale des pays de la mer Caspienne, • carte des pays du Caucase : Azerbaïdjan, Arménie, Géorgie, • carte linguistique des pays du Caucase, • carte des religions en Azerbaïdjan & Arménie, • Gallica (Bibliothèque nationale de France) : cartes anciennes de l'Azerbaïdjan, • Urbs Backu : plan & gravures de Bakou, par F. W. Bransdhagen (~1712), • Plan de la forteresse de Backou en Perse, avec l'attaque des Russiens (XVIIIe), • Maris Caspii littori occidenlali : carte des provinces de Schirwan et Legistan, pays frontaliers entre les empires russe et ottoman (1727), • Karte von Armenien, Kurdistan und Azerbeidschan par Heinrich Kiepert (1858), • Map of Aderbeijan par Nicolas Khanikof (1861), • Map of the Apsheron peninsula : carte de la péninsule d'Abşeron avec les puits de pétrole (1882), • David Rumsey : cartes historiques & atlas anciens. Les deux rivières principales sont la Koura qui coule du nord-ouest à la mer Caspienne, et son affluent l'Araxe qui constitue une partie de la frontière avec l'Iran. La Géorgie intervient à plusieurs reprises pour rétablir l'ordre entre les khanats, et réaffirmer sa domination sur cette partie du Caucase, mais la période offre une réelle trêve aux populations locales. L'heure n'est plus aux temples du feu zoroastriens, qui utilisaient le naphte pour alimenter leur flamme sacrée. 15 septembre 1918 : les troupes turques et azéries s'emparent de Bakou. Conformément à la Constitution, c'est donc Aliyev qui assure l'intérim présidentiel jusqu'aux élections organisées fin 1993, qu'il remporte presque sans aucune opposition avec 99 % des voix. Estimés à 6 800 000 en 2006, ils sont concentrés dans leur république, où, avec 7 600 000 habitants, ils représentent près de 90 p. 100 de la population totale. Au cours de son histoire, l'Azerbaïdjan a été l'objet des convoitises de ses voisins perses, ottomans et russes, auxquels sont venues s'ajouter quelques invasions romaines et mongoles. Les traités de Golestan en 1818 et de Turkmanchai 705 : l'Azerbaïdjan se convertit officiellement à l'islam. Le territoire actuel fera pendant plus de cent ans partie de l'empire russe. Les combats continuent jusqu'en 1994, qui voit enfin arriver un cessez-le-feu durable : l'Arménie occupe depuis 16 % du territoire azéri, les 800 000 réfugiés, contraints à l'exil dans leur propre pays, pesant sur la vie sociale et économique du pays. En mars 2009, un référendum constitutionnel avait supprim […] Lire la suite, de gülénistes ont eu lieu en Afrique – où quatorze pays ont passé des accords en ce sens avec la Turquie –, en Azerbaïdjan, au Turkménistan, en Afghanistan et au Pakistan. Il s'agit de l'un des épisodes les plus troubles de l'histoire de l'Azerbaïdjan moderne. De même, certaines des plus importantes villes historiques azéries sont aujourd'hui situées hors des frontières nationales (Tabriz, par exemple, est en Iran). Né au milieu du VIIIe siècle dans un petit village du sud de l'Azerbaïdjan, Babek s'impose rapidement comme le leader du Mouvement national de libération de l'Azerbaïdjan, qui mène une lutte acharnée contre l'occupation arabe. | Santé | Sécurité et accessibilité | Téléphone |, Histoire & culture Politique et économie | Population et langues | Arts et culture | Festivités | Jeux, loisirs et sports |, Autre Bienvenue en Azerbaïdjan ! L'affaiblissement de la domination arabe laisse la porte ouverte à de nouveaux conquérants : ce sont alors les Turcs venus d'Asie centrale, qui vont contrôler l'Azerbaïdjan. Juin 2015 : Bakou accueille la première édition des Jeux Européens. L'Azerbaïdjan a été pendant de nombreuses années un territoire perse, ottoman ou russe. Sur le plan politique, ces deux siècles marquent le retour à une relative stabilité : les principautés cohabitent de façon à peu près pacifique, et parviennent même à établir une sorte de confédération au milieu du XIIe siècle. Cette région autonome, créée en 1924 par l'URSS, est rattachée à l'Azerbaïdjan, mais était initialement peuplée à 94 % d'Arméniens. Son mandat pourtant sera de courte durée : la dégradation de la situation du Haut-Karabakh entraîne un coup d'Etat militaire qui sème le chaos au mois de juin 1992. Les élections de 1992, les premières élections libres du pays, portent alors Abulfaz Elchibey à la présidence de la République. 1828 : le traité de Turkmenchay divise le pays en deux parties. En 705, le pays se convertit officiellement à l'islam. Le président du Soviet suprême, Yakub Mamedov, le remplace pendant quelques mois, mais est à son tour contraint à la démission en mai 1992, à la suite de nouvelles défaites militaires dans le Haut-Karabakh. 2010 : les élections législatives sont largement remportées par le parti Nouvel Azerbaïdjan du président Aliyəv. Surfant sur l'accroissement phénoménal de la balance commerciale et du PIB, et surtout en ayant solidement muselé l'ensemble de la presse d'opposition entre 2005 et 2007, Ilham Aliyev a été réélu sans surprise en 2008 avec 90 % des voix, sans qu'aucun opposant réel n'ait pu se présenter contre lui. Ouvrage majeur de génie civil, le B.T.C. | Internet archive, → cartes, atlas & cartes anciennes : collections de cartes de tous les pays, • livres, guides & cartes sur l'Azerbaïdjan > fnac Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine ! Elchibey est contraint à la démission et à la fuite par une rébellion militaire, à peine un an après son élection. Avec la baisse des prix du brut ces dernières années, les taux de croissance à deux chiffres affichés par le pays semblent déjà appartenir au passé, même si les taux de 4 à 5 % continuent d'en faire rêver plus d'un. Pour remonter la Caspienne, il met au point une catégorie de bateaux qui fera date : les tankers. L'Azerbaïdjan du nord compte plus de 8 millions d'habitants. Créez votre page, faites-vous connaître et reconnaître par la Communauté Futée, et profitez de tous nos services ! Mutalibov, le dirigeant communiste azéri du temps de l'Union soviétique, a réussi à se maintenir au pouvoir après l'indépendance, jusqu'à son éviction par de massives manifestations populaires soutenues et encadrées par les militants du Front populaire. Cette vague d'immigration du XIe siècle pose en fait les bases ethniques de l'Azerbaïdjan contemporain. C'est le début d'une longue période soviétique, qui verra Bakou et l'ensemble du pays mené d'une poigne de fer par Moscou pendant plus de 70 ans. Il note plus […] Lire la suite, Au pouvoir depuis 2003, Ilham Aliev est réélu à la présidence dès le premier tour avec 86 p. 100 des suffrages. Mais la dynamique d'indépendance est mise en route : en août 1991, le Soviet suprême azéri déclare l'indépendance et adopte une loi en ce sens le 18 octobre 1991. Le choc frontal est devenu inévitable, et le conflit s'envenime jusqu'à dégénérer en guerre ouverte. Le fils, moins apprécié que son père, joue depuis 2003 la carte de l'héritier légitime : le culte du père est renforcé et les affiches de propagande présentent presque systématiquement les deux hommes ensemble. J.-C. Un siècle plus tard commence la période de domination persane, qui sera marquée par une lutte continuelle entre différents royaumes jusqu'à ce qu'elle soit incorporée dans le puissant empire des Perses achéménides, qui, menés par Cyrus le Grand, s'emparent de la région au VIe siècle av. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/azerbaidjan/, Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD, Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis. Son enquête porte principalement sur les efforts déployés par l’Azerbaïdjan pour faire taire les critiques à son égard. Car c'est bien dans le transport que se joue la vraie bataille et que pointent les seuls concurrents sérieux, les Rothschild. Soulagé du recul géographique russe, Téhéran pourrait se rapprocher à nouveau de la zone qui faisait partie jadis de sa sphère d'influence et pour laquelle il représentait un pôle d'attraction ethnoculturel. Venus de Russie, les bolcheviks tentent de nationaliser le pétrole azéri, mais les tensions sociales et politiques continuent à s'exacerber et finissent par dégénérer en de nouveaux massacres : les " Jours de Mars " entraînent la mort de près de 12 000 Azéris et la destruction d'une partie de Bakou. Les communistes soviétiques sont de nouveau actifs dans le pays, et une nouvelle invasion russe, bien plus durable cette fois-ci, atteint Bakou le 28 avril 1920. Les tensions sociales et politiques s'exacerbent dans le pays : à la fin de l'année 1989, des émeutes éclatent à la frontière iranienne, en même temps que des violences contre les Arméniens de Bakou. Cet armistice donne une occasion à la république démocratique d'Azerbaïdjan de se développer, malgré la tutelle britannique. La région prend alors le nom d'Atropate, qui signifie " protégé par le feu ", et pourrait être à l'origine du nom actuel de l'Azerbaïdjan. Le pays est bordé de trois massifs montagneux. Lire la suite, Dernier des apparatchiks soviétiques, Gaïdar Aliev – Heydar Aliyev, en azéri – a régné sans partage sur l'Azerbaïdjan. Néanmoins, afin de préserver la lisibilité du guide, le terme " Azéri " sera préféré à celui d'Azerbaïdjanais, dans la mesure où nous nous intéressons davantage aux caractéristiques culturelles qu'à l'appartenance étatique des habitants de la zone. Novembre 2015 : les élections législatives confortent, s'il en était besoin, le pouvoir du président Ilham Aliyev. La lan […] De quoi faire de l'Azerbaïdjan un " Emirat " de la Caspienne. (Türkmənçay) en 1828 mettent fin à la guerre russo-persane et placent la frontière sur la rivière Araxe (Araz). Néanmoins, afin de préserver la lisibilité du guide, le terme " Azéri " sera employé de préférence à celui d'Azerbaïdjanais, dans la mesure où nous nous intéressons davantage aux caractéristiques culturelles qu'à l'appartenance étatique des habitants de la zone. Quelques mois auparavant, le gouvernement impérial de Russie avait renoncé à son monopole sur le pétrole qui a toujours abondé dans la région, comme en témoignent les récits de Marco Polo au XIIe siècle. L'année 2003 marque un tournant dans la vie politique azérie : l'élection présidentielle (encore plus contestée que la précédente) porte Ilham Aliyev à la tête du pays. Ville portuaire, Bakou, dont la population est estimée à 2 millions d'habitants (2005), e […] IXe siècle av. Mais d'autres invasions mongoles continuent à raser les quelques villes qui avaient réussi à échapper aux premières vagues de destructions : la Horde d'Or, qui occupera une partie de la Russie, traverse l'Azerbaïdjan en 1319 et 1382, puis Tamerlan et ses troupes achèvent le travail de destruction des villes azéries en 1380 et 1386. L'arrivée de populations russes et même européennes, qui se mélangent avec les Azéris d'origine turque, contribue à faire de l'Azerbaïdjan une passerelle entre Orient et Occident, un rôle qu'il tient jusqu'à ce jour, et qui est également au coeur des questions identitaires locales. Définitions de Histoire de l'Azerbaïdjan, synonymes, antonymes, dérivés de Histoire de l'Azerbaïdjan, dictionnaire analogique de Histoire de l'Azerbaïdjan (français) Le pays partage ses frontières au nord avec la Russie (284 km), au nord-ouest avec la Géorgie (322 km), à l'ouest avec l'Arménie (787 km), au sud avec l'Iran (611 km) et possède un point de contact avec la Turquie (9 km). Lire la suite, La mer Caspienne (appelée en russe Kaspiïskoïe More , en persan Darya-ye Khazar ou Darya-ye Mazandaran ), plus grande étendue d'eau continentale au monde, est située à l'est du Caucase et à l'ouest de l'immense steppe d'Asie centrale. de la tutelle soviétique à l'autonomisation progressive, comparaison du processus de construction identitaire depuis 1991 de deux minorités nationales en Azerbaïdjan, enjeu pour l'Azerbaïdjan et l'Azerbaïdjan comme enjeu, socialism and the national question in Russian Azerbaijan, 1904-1920, an account of a journey to the petroleum region of the Caspian in 1883, Karte von Armenien, Kurdistan und Azerbeidschan, La construction identitaire de l'Azerbaïdjan, Politique identitaire et construction diasporique en Azerbaïdjan postsoviétique, Les modalités de l'engagement dans le nationalisme azerbaïdjanais en Iran, L'État et le fait religieux en Azerbaïdjan, Être jeune militant nationaliste azéri en Iran, L'immigration des Azerbaïdjanais en France, La vie rurale dans quelques villages chrétiens, Un village de montagne de l'Azerbaïdjan iranien, Remarques sur l'histoire du mouvement révolutionnaire à Bakou, La république de l'Azerbaïdjan du Caucase. Moscou profite de cette instabilité sociale pour réprimer brutalement les fauteurs de troubles et réaffirmer son contrôle sur le pays. L’Azerbaïdjan (en azéri : Azərbaycan [a] [ɑ z æ r b ɑ j ˈ d͡ʒ ɑ n]), en forme longue la république d'Azerbaïdjan (en azéri : Azərbaycan Respublikası [b] [ɑ z æ r b ɑ j ˈ d͡ʒ ɑ n r e s p u b l i c ɑ ˈ s ɯ]), est un pays du Caucase situé sur la ligne de division entre l'Europe et l'Asie.Sa capitale est Bakou, sa langue officielle est l'azéri et sa monnaie est le manat.

Sèche-linge 10 Kg évacuation, Quartier Basilique Saint-denis Avis, Ryanair Terminal Barcelona, Nuit Insolite En Amoureux Paris, Taux De Change Euro Dollar, Expo Musée Picasso, Le Plus Gros Score En Coupe Du Monde De Football, Bague Place Vendôme, Crique Plage Cote D'azur, Oss 117 Juste Un Doigt, Domaine De L'esterel Groupon, Fleur De Lys Bleu, Ou S' Arrêter Entre Paris Et Strasbourg, Ventre Gonflé Sans Douleur, Mère D'horus 4 Lettres,